77 % des internautes se consacrent régulièrement à la lecture d’articles en ligne : voilà une statistique intéressante pour ceux qui détiennent un site web ou qui souhaitent en créer un. Toutefois, la concurrence est rude. On dénombre plus de 500 millions de blogs actifs dans le monde. Mais parmi ceux-ci, seulement quelques-uns arrivent à être réellement rentables. L’une des raisons qui expliquent cette situation est la qualité du contenu. Quels sont donc les types de contenus à éviter pour faire décoller votre business en ligne ?

Les contenus lassants

Un contenu qualitatif est un contenu intéressant qui répond à une problématique précise. Si vous perdez de vue cette définition, vos écrits deviendront ennuyeux. Avec ce type de contenu, il vous sera difficile de susciter l’intérêt des lecteurs et de les pousser à l’action. D’autant plus que le temps d’attention des internautes est très réduit : d’après certaines études, il ne serait que de 8 secondes.

C’est pourquoi votre introduction doit être suffisamment accrocheuse pour donner envie à votre public cible de continuer. Agrémentez vos textes en utilisant des techniques comme le storytelling. Vous pouvez également employer des citations qui peuvent réellement accrocher votre audience si elles sont bien choisies. Utilisez-les toutefois avec parcimonie.

Les contenus qui ciblent la mauvaise audience

Une autre erreur que je remarque très souvent chez les nouveaux blogueurs est le ciblage de la mauvaise audience. En effet, quelle que soit la qualité d’un contenu, il n’aura pas l’effet escompté s’il s’adresse à la mauvaise cible.

Que faire alors pour éviter cela ? Commencez par définir le profil de votre client idéal (buyer persona). Votre audience doit motiver et orienter la création de vos contenus. Pour réussir cet exercice, vous devez collecter des informations détaillées sur votre audience.

Les différents types de contenus qui ne fonctionnent pas

Les différents types de contenus qui ne fonctionnent pas

Les contenus dupliqués

Plagier ou dupliquer du contenu présent sur internet est la meilleure façon de ternir votre réputation. Pour certains, cette tentation survient en raison d’un blocage naturel que rencontre tout blogueur après une bonne période de productivité. Cependant, y céder est une grave erreur. En plus d’être malhonnête, cette pratique est également interdite par les moteurs de recherches. Ces derniers n’hésiteront pas à déclasser votre site si leur algorithme détecte du duplicate content sur vos pages.

Veillez donc à être toujours original dans vos écrits. À défaut de créer un contenu tout neuf, présentez autrement l’information qui est déjà disponible pour apporter quelque chose d’unique.

Les contenus qui ne parlent que de vous

Un autre type de contenu que vous devez éviter à tout prix est celui qui se focalise uniquement sur vous. Bien entendu, il est bon de mettre un peu de votre personnalité dans vos écrits. Mais vous devez essayer de trouver le juste milieu, car trop d’autolouanges peuvent exaspérer votre audience.

Ne l’oubliez jamais : vos prospects ou lecteurs ont des besoins et espèrent trouver des solutions en vous suivant. Focalisez-vous donc sur ces éléments. Par exemple, si vous êtes un coach, au lieu de parler de votre vie et de vos réussites à vos futurs clients, exposez-leur plutôt les bénéfices qu’ils peuvent tirer d’une collaboration avec vous. Ils seront beaucoup plus réceptifs.

Les contenus injurieux

Il n’y a pas plus mauvaise publicité pour votre marque que la publication d’un contenu injurieux à l’endroit de votre audience. Que ce soit intentionnel ou pas, cela portera gravement atteinte à votre image. Faites alors particulièrement attention lorsque vous rédigez un article ou une fiche sur des sujets délicats. Selon la thématique, il faudra éviter d’être trop tranché ou trop évasif dans vos analyses. Gardez à l’esprit que vos écrits sont comme une arme à double tranchant.

De plus, même s’il est bon de faire des blagues sur certains sujets, je vous le déconseille si vous n’êtes pas sûr de l’effet que cela aura sur votre audience. Parfois, l’humour peut irriter vos lecteurs.

Les contenus pensés uniquement pour les robots de Google

Voir sa page apparaître dans le fameux “Triangle d’or de Google” est le rêve de tout bon marketeur. Cependant, cela ne doit pas devenir une obsession. C’est le cas lorsque vous optimisez à l’excès votre site et vos contenus afin qu’ils aient les faveurs des robots de Google.

Ce genre de pratique très courante par le passé n’est plus vraiment tolérable maintenant. Les algorithmes de Google les découragent, car leur principal objectif est la mise en valeur des contenus qui améliorent l’expérience utilisateur. Ainsi, penser SEO pour les robots crawlers c’est bien, mais le faire tout en cherchant à optimiser vos contenus pour votre audience est encore mieux et bien plus efficace, puisque les algorithmes prennent cette donnée en compte. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’accompagnement pour réussir ce pari.

Les contenus médiocres

Les internautes sont toujours à la recherche de contenus qualitatifs. Pour cela, il faut éviter à tout prix de produire des textes qui :

  • Sont remplis de termes inutiles (remplissage) ;
  • Exposent des informations connues de tous ;
  • Véhiculent des informations erronées ;
  • Citent des données importantes sans donner de source officielle…

Faites donc des efforts pour fournir à votre audience un contenu intéressant et original. De cette manière, vous réussirez à la retenir pendant longtemps.

content marketing fonctionne pas

Les contenus trop promotionnels

Autrefois, les publicités agressives étaient en vogue et ne manquaient pas d’efficacité. Mais aujourd’hui, cette stratégie ne marche plus et provoque même l’effet inverse. Si vous voulez plus de trafic et de ventes, évitez de publier des contenus trop promotionnels.

Vos lecteurs ne veulent pas se sentir harcelés. Ils sont avant tout à la recherche d’informations à forte valeur ajoutée. Veillez donc à leur fournir cela en priorité. La publicité doit être discrète, subtile ou déguisée selon le cas.

Les contenus trop courts ou trop longs

Quelle doit être la longueur idéale de vos articles ? En fonction de la période, les réponses peuvent être différentes. Quelques années auparavant, les textes courts (300 mots) avaient la côte. Actuellement, la tendance a changé et les algorithmes de Google valorisent mieux les textes plus longs (800 mots à 1500 voire plus). Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas de rallonger inutilement vos textes. Ils doivent toujours être informatifs sans êtres trop courts ou trop longs.

Il est tout à fait possible de se positionner sur des articles courts !

Les contenus sans illustrations

Un contenu non illustré est un contenu incomplet ! Autrement dit, si vous n’ajoutez pas des images ou des vidéos à vos textes, vous aurez beaucoup de mal à captiver votre cible et vous ne réussirez pas à atteindre vos objectifs marketing.

Voici quelques raisons pour lesquelles les visuels sont très importants dans une stratégie de communication digitale :

  • Ils illuminent et rendent vos articles plus attractifs visuellement ;
  • Ils améliorent la structuration de vos écrits ;
  • Ils facilitent la compréhension d’informations complexes ;
  • Ils donnent un look plus professionnel à vos posts…
  • Ils retiennent le lecteur sur la page en le poussant à les analyser.

Ne vous en privez donc pas.

En définitive, la qualité de vos contenus est la pierre angulaire de la réussite de votre activité en ligne. Pour cela, vous devez développer de bonnes habitudes en bannissant de votre site ces types de contenus qui détruisent votre crédibilité auprès de votre audience. Bonne chance !

Sources utilisées :

https://www.searchenginejournal.com/weak-content/217809/

https://www.socialmediatoday.com/news/9-types-of-content-to-stop-posting-on-social-media/558801/

https://thenextscoop.com/reasons-images-extremely-important-blog/

https://www.searchenginejournal.com/5-content-no-nos-that-will-scare-off-your-online-readers-avoid-at-all-costs/386893/#close

https://focuscopy.com/major-oversights-content-writers-should-avoid-when-blogging/