Comment adapter son référencement à la recherche vocale ?

La fonctionnalité de recherche vocale mise au point par Google est de plus en plus utilisée dans le monde. Pour offrir une expérience de navigation optimale aux internautes qui exploitent cette fonctionnalité, le moteur de recherche a rendu son algorithme plus performant sur certains plans. Par conséquent, les pratiques d’optimisation SEO classiques ont également évolué. Alors, comment adapter votre stratégie de référencement naturel à la recherche vocale ? Découvrez la réponse dans cet article.

adapter son référencement au vocal

Créer des contenus structurés, riches sémantiquement et adaptés au langage oral

Dans une stratégie SEO classique, la qualité du contenu est un élément clé. C’est pareil pour un référencement tourné vers la recherche vocale. En effet, cette dernière se base sur le langage conversationnel. En d’autres termes, l’internaute qui utilise la recherche vocale pose directement une question à Google. Ainsi, pour réussir votre référencement naturel en prenant en compte ce paramètre, vos contenus doivent répondre directement aux questions des internautes. C’est ici que la structuration des articles à l’aide des balises H2 à H5 prend tout son sens. Les algorithmes de Google se basent sur cette structure pour indexer vos contenus. Ainsi, en formulant vos sous-titres sous forme interrogative, vous avez de fortes chances d’apparaître dans les résultats de recherches vocales. Mais ce n’est pas tout.

Puisque le langage oral est l’élément de base du SEO vocal, l’utilisation d’un champ lexical riche autour des mots-clés principaux est indispensable. Vous devez privilégier la rédaction sémantique au détriment de la rédaction classique. Formulez des phrases simples et précises.

De plus, je vous conseille de créer une page FAQ à la fin de vos articles pour répondre aux questions fréquemment posées par les internautes relativement à la thématique abordée. Il existe des outils comme Answer The Public ou Asking Franklin qui peuvent vous aider dans cet exercice.

Améliorer le référencement local

Les internautes posent souvent des questions à leur assistant vocal pour trouver une entreprise, un restaurant ou une boutique à proximité. Pour profiter de ce canal, il n’y a rien de mieux que Google My Business. Cet outil gratuit permet aux entreprises d’être présentes sur le web et de se rapprocher davantage des internautes situés dans leur zone géographique.

Sur votre fiche Google My Business, renseignez bien votre adresse, votre contact (site web y compris) et vos horaires d’ouverture. L’assistant vocal considère que les informations issues de cet outil sont crédibles.

Optimiser les performances de votre site web

Les performances d’un site sur smartphone ont un impact considérable sur son référencement, surtout dans le cas du SEO vocal. Gardez à l’esprit qu’en utilisant la recherche vocale, l’internaute souhaite gagner du temps. Google le sait, c’est pourquoi il ne proposera que des sites rapides. Vous devez donc optimiser à tout prix le temps de chargement de votre plateforme. Pour ce faire, n’hésitez pas à compresser les images et vidéos. C’est une solution parmi tant d’autres.

Sachez que les images, les schémas et les tableaux sont des contenus illisibles pour l’algorithme d’indexation de Google. Pour cela, vous devez utiliser la balise Alt pour décrire vos images. En ce qui concerne les schémas et tableaux, rédigez chaque fois un court paragraphe pour expliquer leur contenu.

En résumé, le référencement vocal nécessite de structurer le contenu sous forme de question-réponse. C’est pour cela qu’il est préférable d’intégrer une FAQ à votre site web. D’autres points importants sont la performance de votre site et votre présence sur Google My Business. Pour tous vos besoins d’accompagnement dans ce sens, vous pouvez me contacter.