Comment créer un cocon sémantique ?

Dans le monde du web, plusieurs techniques peuvent être utilisées pour accroître la visibilité d’une page ou d’un site web. Le cocon sémantique est l’une des stratégies les plus prisées pour attirer plus de trafic ciblé. Cette technique consiste à bien architecturer les différentes pages en les reliant avec un maillage interne. Afin de toucher le public cible, la mise en place et l’utilisation d’un cocon doivent être bien étudiées.

Je vous explique tout ce qu’il y a à savoir à ce propos dans cet article. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir davantage.

Concevoir un cocon sémantique, la méthodologie complète
Concevoir un cocon sémantique, la méthodologie complète

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Il s’agit d’une technique SEO conçue par Laurent Bourrelly qui consiste à optimiser la structure et le maillage interne d’un site internet. Pour ce faire, il faut organiser ses contenus sémantiques en les hiérarchisant, avec notamment des pages mères, filles et sœurs.

Cette stratégie de référencement naturel est basée sur l’intention de recherche des internautes sur les moteurs de recherche. Les cocons améliorent le référencement du site en attirant des trafics qualifiés et ciblés. Ils permettent de répondre aux algorithmes pour pousser les pages d’un site web à être plus visibles dans les résultats de recherche. Pour cela, il faut savoir qu’il est possible de mettre en place plusieurs cocons sur un même site internet.

Les contenus des cocons sémantiques doivent répondre à l’intention des internautes et le maillage interne doit permettre de relier les articles des différentes pages. Cette technique repose sur une arborescence selon les sujets avancés sur un site internet.

Afin de mettre en place un cocon sémantique pertinent, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes pour que la page cible soit bien référencée naturellement.

La notion de « persona »

Avant la conception d’un site internet, je vous conseille en premier lieu de définir le persona ciblé. Il faut connaître à l’avance ce que vos cibles souhaitent rechercher.

Ainsi, il est essentiel d’identifier en amont le public cible, ce qui permettra par la suite de déterminer les mots-clés pertinents à utiliser. Il faut ainsi connaître son sexe, son âge, sa catégorie sociale et professionnelle.

La détermination des questions de sa cible

Après avoir déterminé le public visé, je vous conseille de vous focaliser sur ses besoins. Pour ce faire, il est conseillé d’anticiper ses attentes ainsi que les différentes questions qu’il peut se poser. Il est aussi essentiel de déterminer les possibilités de requêtes que vos cibles vont taper sur les moteurs de recherche.

Cette étape permet de répondre au mieux aux attentes de son public cible. Ainsi, vous avez la garantie que les produits et services proposés répondront aux besoins du persona.

La création d’une mindmap

Une fois que vous aurez déterminé les questions susceptibles d’êtres tapées par le persona, il faut penser à les organiser dans une mindmap. Il s’agit d’une carte mentale, du squelette d’un site web. Autrement dit, c’est l’arborescence et les catégories d’un site. Voilà la base du cocon sémantique. Sa mise en place sur votre site web dépendra des questions et des réponses attendues par le persona.

La recherche des mots-clés à utiliser

L’analyse et la recherche de mots-clés sont aussi indispensables. Je vous recommande l’utilisation des outils tels que « Extract People Also Search Phrases in Google », l’extension chrome ou encore Ubersuggest.

Pour que chaque page soit bien optimisée, le mot-clé utilisé doit provenir du champ sémantique de la requête principale. Pour une efficacité optimale, il faut favoriser les mots-clés à 2 composantes au moins.

On parle alors de mots-clés dits « de longue traîne ». Ils sont notamment à utiliser pour la rédaction des pages inférieures. Les mots-clés à utiliser doivent être étudiés minutieusement pour arriver à pousser la requête principale.

La rédaction

Une fois les mots-clés définis, passez maintenant à l’étape de rédaction des pages. Lors de cette étape, il faut étudier l’univers sémantique et les métas-mots à utiliser. Pour pouvoir assurer la liaison des pages entre elles, ils doivent être placés aux bons endroits. Ainsi, les pages seront non seulement reliées, mais les liens qui y figurent seront tous bien contextualisés.

La rédaction des contenus de chaque page doit suivre un champ lexical et les co-occurrences (présence simultanée de deux ou de plusieurs mots dans le même énoncé) doivent correspondre à un mot-clé bien défini. Prenons un exemple d’un cocon sémantique, un sujet dont l’ancre parle d’un sac. Il faut dans ce cas utiliser un champ sémantique riche autour de la mode.

L’intégration des pages

Vous pourrez par la suite intégrer vos pages dans votre site web. Il est conseillé de coder les pages en HTML. Le codage en HTML vous permet d’avoir un code plus sécurisé, propre et light.

Vous pouvez également utiliser un CMS comme celui d’un site WordPress. Toutefois, il est dans ce cas nécessaire de bien le customiser.

La réalisation du maillage interne

La création d’un cocon sémantique efficace nécessite la mise en place de plusieurs actions. Parmi elles, le maillage interne est primordial. Ce dernier doit être étudié dès la réalisation de la mindmap, mais également lors de la rédaction des pages. Le maillage interne est considéré comme l’un des piliers du cocon sémantique. En effet, l’absence de ce dernier peut considérablement réduire l’efficacité du référencement.

Il faut également utiliser des ancres de liens « riches » en interne, ce qui va permettre au cocon sémantique d’être très efficace. Je conseille vivement l’utilisation d’ancres « parlantes ». Elles simplifient non seulement la navigation des internautes, mais elles les incitent en plus à consulter les pages connexes. De ce fait, les contenus de votre site web sont plus crédibles et le taux de rebond sera réduit. Ainsi, vous augmenterez la pertinence de votre site vis-à-vis de Google. Il est néanmoins à noter que les pages ne doivent pas être bourrées de liens, car cela pourrait aboutir à un mauvais classement. Tout est une question de dosage.

 

Vous en savez désormais plus sur cette technique de référencement et comment créer un cocon sémantique solide pour faire grimper votre site web dans les SERP de Google et des autres moteurs de recherche.


Lire également :

https://josselinleydier.com/seo/outil-cocon-semantique/