La rédaction sémantique

Depuis le début des années 2000, Google a toujours accordé une place très importante aux mots-clés. Mais la manière de les utiliser pour plaire au moteur de recherche n’a cessé d’évoluer au fil du temps. Par exemple, en 2005, il fallait juste intégrer dans le contenu d’une page quelques mots-clés stratégiques pour obtenir un bon positionnement sur une requête donnée. Bien entendu, cette méthode n’est plus efficace aujourd’hui. Les SEO ont bien compris que le contenu était un élément très important pour le référencement naturel.

Depuis quelque temps, un nouveau concept gouverne le fonctionnement de l’algorithme de Google et celui des autres moteurs de recherche : c’est la rédaction sémantique. De quoi s’agit-il ? Comment optimiser sa rédaction sémantique ? Y a-t-il des outils qui peuvent aider dans ce sens ? Si oui, lesquels ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

Google et rédaction sémantique : Explications et mode d'emploi
Google et rédaction sémantique : Explications et mode d’emploi

Qu’est-ce que la rédaction sémantique ?

Pour mieux cerner le concept, il convient de définir tout d’abord la notion de champ sémantique. En effet, le champ sémantique d’un terme désigne l’ensemble des sens qu’il peut prendre dans différents contextes. Prenons par exemple le mot souris. Lorsqu’il est utilisé de façon isolée, il peut faire référence à un animal ou à un outil informatique.

Il en est de même pour le mot opération. Il peut désigner une opération financière à la banque, une opération chirurgicale à l’hôpital ou une opération militaire sur un champ de bataille.

Revenons à présent à notre notion de départ. D’un point de vue SEO, la rédaction sémantique consiste à rédiger un texte en y intégrant des mots-clés et des termes qui permettront aux algorithmes des moteurs de recherche de comprendre la thématique qui y est abordée. C’est un travail de contextualisation et d’optimisation très poussé qui n’a rien à voir avec la rédaction classique que l’on effectuait il y a encore quelques années.

En reprenant le premier exemple donné ci-dessus, on peut donc déduire que pour publier du contenu autour de la thématique « souris », il faut utiliser des termes évocateurs tels que : ordinateur, clavier, tapis de souris, bureau, sans fil, USB… Dans le jargon technique, on parle de contenu sémantique.

La grande majorité des consultants SEO s’accordent à dire que la rédaction sémantique est l’un des éléments les plus importants qu’il faut optimiser pour réussir le référencement naturel d’un site internet, au même titre que les liens. C’est principalement pour cela que le contenu est roi en SEO.

Qu'est-ce que la rédaction sémantique ?
Qu’est-ce que la rédaction sémantique ?

Quelle est l’utilité de la rédaction sémantique ?

Opter pour la rédaction sémantique est avantageux sur trois plans fondamentaux. Premièrement, cela vous permet de répondre réellement aux requêtes des internautes. Deuxièmement, la mise en application des règles de la rédaction sémantique vous permet d’éviter certaines pénalités de Google. Troisièmement, c’est un concept dont la mise en œuvre vous garantit d’excellents résultats en matière de référencement naturel. Examinons de plus près ces trois aspects.

Répondre aux requêtes des internautes

À ses débuts, le robot de Google analysait les mots un par un afin de classer les sites web dans les SERP (pages de résultats). Cela donnait lieu à des résultats parfois comiques et impertinents. Par exemple, il n’était pas rare qu’un internaute qui recherche des informations au sujet de la souris (accessoire informatique) obtienne certains résultats relatifs à la souris (l’animal).

Pour optimiser l’expérience de navigation des internautes, le moteur de recherche a donc apporté des modifications à son algorithme afin de fournir à chaque utilisateur les résultats les plus pertinents qui soient. C’est ainsi que l’algorithme Google Hummingbird a vu le jour en 2013. Le bot amélioré pouvait étudier des suites de mots et des requêtes longues afin d’extraire la véritable intention de recherche de l’internaute.

En octobre 2019, le moteur de recherche a lancé Google Bert, une nouvelle mise à jour de son algorithme. L’objectif était toujours le même : optimiser la précision des résultats de recherche pour répondre convenablement aux demandes des internautes. Et on peut dire que cet objectif a été atteint puisque la plateforme s’est beaucoup améliorée sur certaines requêtes longue traîne qui en principe sont extrêmement difficiles à analyser pour des robots.

Vous vous demandez sûrement le lien que tout cela a avec la rédaction sémantique ? Eh bien, la réponse est toute simple : c’est grâce à elle que l’algorithme de Google parvient à fournir aux internautes les informations dont ils ont réellement besoin.

Si vous optimisez votre stratégie de rédaction sémantique, vos visiteurs trouveront exactement ce qu’ils recherchent sur votre site internet. Par conséquent, ils seront incités à demander vos services ou à visiter fréquemment votre plateforme web. Tout cela garantira la réussite de votre stratégie d’inbound marketing.

Éviter les pénalités

Par le passé, l’on pouvait optimiser une page web simplement en y répétant un grand nombre de fois un mot-clé donné. Mais depuis quelques années, avec l’évolution de l’algorithme de Google, cette pratique est entièrement révolue. Le bourrage de mots-clés dans un contenu expose le site qui l’héberge à de lourdes sanctions, au même titre que le duplicate content. Celles-ci peuvent aller d’une perte de places dans les SERP à une désindexation totale. Évidemment, ne plus être visible sur le moteur de recherche le plus populaire au monde du jour au lendemain peut être très néfaste pour une entreprise. En plus des pertes financières qu’elle pourrait enregistrer, son image de marque peut en prendre un coup.

Avec la rédaction sémantique, vous ne courez pas ce risque. Votre contenu est enrichi et optimisé dans les règles de l’art avec le bon champ lexical, un nuage de mots bien choisis et des mots-clés insérés de façon légale. Cette variation lexicale vous permet également de réduire presque à néant la probabilité que le contenu textuel de l’une de vos pages ressemble à celui d’une autre page sur la toile. Il n’y a donc pas de risque de duplicate content.

Optimiser son référencement naturel avec la rédaction sémantique
Optimiser son référencement naturel avec la rédaction sémantique

Optimisation du référencement naturel

Comme j’aime le dire souvent, cet aspect est un peu la conséquence des deux premiers avantages. En effet, l’importance du contenu pour le SEO n’est plus à démontrer. Or, la rédaction sémantique vous permet de produire un contenu textuel extrêmement riche et optimisé avec les mots-clés (principaux et secondaires) de votre secteur d’activité.

En respectant tous les principes de base de ce concept, vous envoyez des signaux positifs à l’algorithme de Google. Par conséquent, ce dernier fera progressivement monter votre site dans les SERP. Vous pourrez même atteindre facilement la position zéro du moteur de recherche sur certaines requêtes.

Par ailleurs, voici les éléments techniques que la rédaction sémantique peut contribuer à améliorer sur votre site :

  • le taux de rebond ;
  • la durée de session ;
  • le taux de conversion.

Le taux de rebond désigne le pourcentage des visiteurs qui quittent votre site après avoir consulté une seule page. Plus l’expérience utilisateur qu’offre une plateforme web est mauvaise, plus ce taux est élevé. Avec la rédaction sémantique, votre taux de rebond sera extrêmement bas puisque vos contenus seront attractifs.

En ce qui concerne la durée de session, elle désigne le temps que passe chaque visiteur sur votre site. Si vous avez une stratégie éditoriale axée sur la rédaction sémantique, la durée de session de vos visiteurs ne sera pas inférieure à la moyenne.

Enfin, le taux de conversion désigne le pourcentage des visiteurs qui ont effectué l’action recherchée dans le cadre d’une campagne de web marketing. Il peut s’agir d’un achat, d’une demande de devis, ou de la souscription à une newsletter… Avec la rédaction sémantique, vous mettez toutes les chances de votre côté pour l’augmentation de votre taux de conversion.

Bien entendu, la rédaction sémantique seule ne suffit pas pour optimiser tous ces indicateurs. Il faut également :

  • réduire la vitesse de chargement de vos pages ;
  • mettre en place une bonne stratégie de linkbuilding ;
  • définir le bon nombre de mots pour vos articles en fonction de vos objectifs ;
  • faire un bon usage des médias (images, vidéo) ;
  • contrôler régulièrement la quantité et la qualité de vos mots-clés…

En définitive, lorsqu’elle est appuyée en parallèle par de bonnes pratiques de référencement, la rédaction sémantique peut contribuer à l’augmentation de votre chiffre d’affaires.

Comment optimiser une stratégie de rédaction sémantique ?
Comment optimiser une stratégie de rédaction sémantique ?

Comment optimiser une stratégie de rédaction sémantique ?

À l’instar de toutes les autres composantes d’une stratégie de référencement naturel, la rédaction sémantique doit être bien pensée pour pouvoir atteindre les objectifs. Vous devez mettre en œuvre diverses techniques pour produire un contenu unique, riche, pertinent qui plaira à Google. Comment y arriver ?

Développez un vaste champ lexical et sémantique autour de vos mots-clés

En SEO, les notions de champ lexical et de champ sémantique sont très liées. En utilisant le champ lexical de votre mot-clé principal dans vos articles, vous aidez l’algorithme de Google à vite comprendre votre contenu et à le référencer dans la bonne catégorie.

Pour y arriver, il est important de vous mettre à la place des internautes afin de deviner leur intention de recherche. L’une des techniques les plus populaires consiste à utiliser l’approche des 5 W+ H (why, who, when, where, what, how). Concrètement, pour chaque thème que vous souhaitez développer, vous devez vous assurer de couvrir les réponses aux questions suivantes :

  • Pourquoi ?
  • Qui ?
  • Quoi ?
  • Quand ?
  • Où ?
  • Comment ?

De cette manière, vous serez contraint d’exploiter le champ lexical du terme principal de votre article et de couvrir votre thématique dans les moindres détails.

De plus, il existe aujourd’hui une multitude d’outils générateurs de mots-clés qui peuvent vous aider à produire des contenus pertinents et riches sémantiquement. Les plus populaires sont Uber Suggest, SEMrush, Yooda Insight, Google Keyword Planner.

Le mode de fonctionnement des outils pour la rédaction web est quasiment le même. Il suffit d’entrer votre mot-clé principal dans le champ dédié à cet effet et de lancer une recherche. L’outil vous dressera automatiquement une liste exhaustive de mots-clés en relation avec votre requête. Vous avez la possibilité de circonscrire la recherche à une zone géographique spécifique afin d’obtenir des données précises qui vous seront réellement utiles.

Les générateurs de mots-clés les plus complets indiquent pour chaque suggestion le volume de recherche généré ainsi que le degré de compétitivité. Plus le score de compétitivité d’un mot-clé est élevé, plus il est intéressant de l’intégrer dans votre texte pour l’enrichir.

Utilisez les outils d’enrichissement sémantique

Les outils d’enrichissement sémantique sont beaucoup plus performants que les générateurs de mots-clés simples. Pour une requête principale donnée, ces outils vous fournissent non seulement un champ lexical très riche, mais aussi des mots-clés connexes auxquels vous n’auriez peut-être jamais pensé. Par exemple, pour une recherche autour de l’expression « Youtube Ads », vous pourrez obtenir des mots-clés comme : LinkedIn, emailling, agence digitale, automation, social media.

Un autre atout des outils d’enrichissement sémantique, c’est qu’ils fournissent également des mots-clés longue traîne qui peuvent être intégrés de façon naturelle dans les phrases. Enfin, la plupart de ces outils possèdent une fonctionnalité qui permet de vérifier si un texte est bien optimisé pour un mot-clé donné. Sinon, ils fournissent des indications au rédacteur afin de lui permettre de réaliser l’optimisation avec succès.

Les meilleurs outils d’enrichissement sémantiques disponibles sur le marché actuellement sont : 1.fr, YourTextGuru, Alyze, SEO Quantum. Leurs algorithmes se basent sur les intentions de recherche, les habitudes des internautes et l’analyse des sites les plus populaires pour vous fournir des données très pertinentes et fiables.

Structurez votre contenu

Tous vos efforts d’optimisation du référencement SEO de votre site internet peuvent être réduits à néant si votre contenu n’est pas structuré à l’aide des balises Hn. C’est grâce elles que les crawlers des moteurs de recherche parviennent à explorer vos articles et à les analyser.

La balise H1 sert à définir le titre de vos articles. Elle ne doit pas être utilisée deux fois sur une même page. Les titres H2 désignent les sections de votre texte. Chaque section peut avoir des sous-sections de plusieurs niveaux (H3, H4).

N’oubliez pas d’intégrer des mots-clés dans vos balises Hn afin de les rendre évocateurs et de donner envie à votre audience de les lire.

Le contenu doit également être structuré en plusieurs petits paragraphes de quelques phrases. Cela permet d’éviter les pavés de textes qui peuvent parfois rebuter les internautes.

Souvenez-vous ! Le contenu est destiné aux internautes, pas à l’algorithme de Google. En gardant cela à l’esprit, vous réussirez à optimiser votre rédaction sémantique.

La rédaction sémantique consiste à produire un texte enrichi en utilisant des mots-clés et des expressions qui permettent aux moteurs de recherche de saisir rapidement votre message afin de le proposer aux internautes qui en ont réellement besoin. C’est un travail de longue haleine qui peut être pénible parfois. Vous pouvez me contacter si vous souhaitez profiter de l’assistance d’un expert pour l’optimisation de votre rédaction sémantique.


Lire également :

https://josselinleydier.com/seo/arborescence-site-web/
https://josselinleydier.com/seo/referencement-recherche-vocale/