Le texte caché est-il pénalisé par Google ?

Le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel regroupe des techniques et des méthodes qui permettent d’avoir une bonne visibilité sur les moteurs de recherche. Certains stratégistes de contenus utilisent la solution du texte caché pour avoir gain de cause. Selon les idées reçues, la technique serait peu efficace, voire pénalisée par Google. Je vous éclaire sur le sujet dans cet article.

Mais avant, je vous recommande la lecture de cet article sur la rédaction optimisée pour le référencement naturel.

SEO : comment Google interprète le contenu caché
SEO : comment Google interprète le contenu caché

Qu’est-ce qu’un texte caché ?

Comme son nom l’indique, le texte caché est un texte partiellement visible pour le lecteur. Cependant, ne l’associez pas à une technique Black Hat SEO. En effet, il ne s’agit pas de la démarche qui consiste à donner à un texte une couleur de police identique au fond arrière de la page. Il ne s’agit non plus d’utiliser de petites tailles de polices pour rendre le texte invisible.

Ces types de pratiques entraînent indéniablement des pénalités de la part de Google. En réalité, ce type de texte est fréquemment utilisé dans les Foires aux questions (FAQ). Il se présente aussi sous la forme d’un extrait de contenu avec un onglet de type « en savoir plus » ou « lire plus ». Le fait de cliquer sur l’onglet permet d’afficher entièrement le contenu. Ce type de contenu permet d’optimiser l’expérience utilisateur, notamment sur mobile.

C’est démontré, Google préfère les contenus entièrement visibles

Shai Aharony est le Directeur général de ‎Reboot Online SEO and web Marketing. Il adore tester les algorithmes de Google et mener des expériences de référencement. Dans un passé récent, ses collaborateurs et lui décident de mener une étude sur le texte caché. L’expérience consiste à faire un rapprochement des résultats SEO de sites dont le contenu s’affiche en 4 diverses formes, à savoir :

  • un texte complètement visible ;
  • un texte caché par une balise HTML TextArea ;
  • un texte caché par CSS ;
  • un texte caché par JavaScript.

Près de 400 mots sont écrits avec des contenus semblables sans être dupliqués. Chaque contenu est inséré sur un site web conçu spécialement pour l’expérience. On en dénombre 20 en tout, dont le nom de domaine est vierge.

Après 6 mois, l’expérience démontre que l’algorithme de Google est meilleur que celui des autres moteurs de recherche (Yahoo et Bing). De plus, les résultats montrent que Google met en valeur les textes visibles au détriment des textes cachés. Si vous devez utiliser du texte caché, vous pouvez l’insérer avec une balise TextArea pour optimiser votre référencement.

Mon conseil en ce qui concerne le texte caché

Certaines formes de textes cachés sont prises en compte par Google. Néanmoins, vous n’avez aucun moyen d’être sûr que Google va considérer votre contenu caché ou pas. Je vous recommande alors d’éviter d’insérer du texte caché dans vos pages, même si c’est en partie. S’il est vrai que le texte caché contribue à l’expérience de l’utilisateur, mieux vaut être totalement transparent.

Il ne faut prendre aucun risque. De cette manière, vous avez la certitude que vos contenus seront correctement référencés sur Google. À cet effet, vous pouvez me contacter ou réserver un rendez-vous pour profiter de mon expertise en référencement web. Je vous offre des conseils sur mesure pour mieux positionner vos contenus sur Google.