Temps de lecture : 6 minutes

Avec plus de 92% de part de marché, Google est de loin le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Pour cela, il ne se limite pas seulement à la recherche web basique. Il propose également plusieurs fonctionnalités pour affiner les recherches et booster votre SEO. Mais, bien que certaines de ses commandes soient connues, d’autres sont moins documentées et très peu utilisées. Voici une liste des commandes spéciales de Google, accompagnées d’exemples adaptés au SEO.

Les guillemets (“”)

La commande guillemets (“”) permet de chercher une expression exacte. Elle aide à faire la recherche en tenant compte de l’ordre de la suite de mots et des caractères comme vous les avez écrits. Avec cette fonctionnalité, vous trouverez uniquement les résultats qui correspondent de manière stricte à l’expression placée entre guillemets. Elle est utile pour dénicher les sites internet qui utilisent exactement la même expression que celle tapée dans l’onglet de recherche.

Si vous avez un site web, vous pouvez vous en servir comme un véritable détecteur de plagiat. La commande vous aidera à savoir si le contenu de vos pages web a été copié par un autre webmaster.

La commande OR

Elle permet de chercher des pages contenant un terme OU un autre, mais pas forcément les deux. Pour les recherches, Google utilise par défaut la commande AND. Mais, pour optimiser votre requête et avoir des résultats pertinents, la commande « OR » (qui signifie « ou ») est parfois plus adaptée. La fonctionnalité « {mots} OR {mots} » ne s’applique qu’aux mots placés juste avant ou immédiatement après la commande.

Grâce à la commande « OR », il est possible de trouver facilement des blogs proches de votre thématique pour y proposer vos articles en mode invité.

C’est extrêmement utile en matière de SEO. Pour ce faire, je vous propose d’effectuer votre requête en appliquant la commande comme suit :

votre thématique + "articles invités" OR "article invité" OR "proposer un article" OR "Écrire un article invité" OR "devenir rédacteur" OR "publiez vos articles" OR "publiez un article" OR "Guest Blogging" OR "publiez ici" OR "proposez un article" OR "devenir rédacteur" OR "devenez rédacteur".

Ce qui donne ceci : Cliquez ici pour voir les résultats et trouver des backlinks gratuits

Vous aurez seulement à indiquer votre thématique pour filtrer les résultats. Par ailleurs, vous pouvez modifier et compléter la liste à votre convenance, afin de renforcer votre stratégie SEO.

Le principe est identique à la requête pour trouver les annuaires spécialisés afin d’assurer la pérennité de votre site internet. Voici comment utiliser la commande OR pour le faire :

votre-thématique + "proposer un site" OR "soumettre un site" OR "proposez un site" OR "ajoutez un site" OR "ajouter un site" OR "inscrire votre site"

Ce qui donne ceci : Cliquez ici pour voir les résultats et trouver des annuaires

commandes pour mieux rechercher sur Google

Les 2 points de suite (..)

Les 2 points de suite permettent de définir un intervalle de valeurs possibles. Cette commande est très pratique si vous souhaitez indiquer une plage de valeurs pour affiner les résultats de recherche. Vous pouvez l’utiliser, par exemple, lorsque vous recherchez des offres précises pour effectuer vos achats.

Mais, notez bien ! Les 2 points de suite doivent être encadrés par des nombres et non des lettres.

Les commandes before et after

Les opérateurs « before: » et « after: » sont utiles pour faire des recherches en fonction des dates de publication. La commande « before: » renvoie à des articles publiés avant une date donnée. La commande « after: » permet de trouver des documents publiés après une date fixe.

Par exemple :

  • « votre thématique before: 2019-01-01 » renvoie aux contenus publiés avant le 1er janvier 2019, concernant votre thématique ;
  • « votre thématique after: 2020-02-25 » permet de trouver les articles mis en ligne après le 25 février 2020.

Que vous utilisiez la commande « before: » ou la commande « after: » la date peut être un jour précis ou simplement une année. Seulement, lorsqu’il s’agit d’un jour précis, la date doit être au format ANNÉE MOIS JOUR comme dans mes deux exemples ci-dessus. Soit

  • before:AAAA
  • after:AAAA
  • before:AAAA-MM-JJ
  • after:AAAA-MM-JJ

La commande daterange

Avec la commande « daterange: » vous pouvez effectuer vos recherches en considérant uniquement les articles indexés par Google entre une période limitée par 2 dates. Mais, attention ! Il s’agit des dates auxquelles Google a indexé les documents. Ainsi, si un document est publié le 15 novembre et indexé par Google le 20 novembre, la date prise en compte par la commande daterange sera le 20 novembre. De même, lorsqu’un document est indexé par Google à plusieurs reprises, il est possible que la date prise en compte soit celle de la dernière indexation.

La commande filetype

Généralement dans les résultats de recherche, ce sont des pages HTML qui s’affichent. Cela ne permet pas toujours d’accéder à un contenu satisfaisant. Si vous avez besoin d’un résultat plus complet, vous pouvez utiliser l’opérateur « filetype:{extension} » (exemple : « filetype:pdf »).

Dans la commande, l’extension représente le format de document que vous souhaitez avoir :

  • PDF, Adobe Acrobat (.pdf) ;
  • PS, Adobe Postcript (.ps) ;
  • Dwf, Autodesk (.dwf) ;
  • KLM, contenu KLM pour Google Earth (.klm) ;
  • Kmz, contenu KMZ pour Google Earth (.kmz) ;
  • XLS, Microsoft Excel (.xls)…

La commande related

La fonctionnalité « related:{url} » permet de trouver des pages ayant des similitudes avec une page donnée. Vous pouvez, par exemple, l’utiliser pour trouver des sites internet qui évoluent dans la même thématique que le vôtre. Pour ce faire, il vous suffira de taper « related: » suivi du nom de domaine de votre site dans le moteur de recherche. Vous obtiendrez par la suite les principaux sites similaires à votre page web.

Exemple en cliquant ici

La commande site

La commande « site: » permet de restreindre la requête à un site donné, ou à une partie d’un site. Elle est également utile pour limiter la recherche à un ensemble de sites ayant une extension de nom de domaine bien définie. Vous pouvez l’utiliser avec ou sans mots clés. Toutefois, lorsque la recherche est effectuée sans mots clés, les résultats peuvent être incohérents ou moins fiables.

La commande permet d’afficher les pages web connues du domaine indiqué pour effectuer la recherche. Cela est utile pour étudier l’indexation de vos pages web sur Google. Pour ce faire, je vous suggère d’indiquer dans la requête la commande « site:exemple.com».

Les commandes spéciales de Google (opérateurs de recherche)

La commande intext

La fonctionnalité « intext: » permet de filtrer les résultats de recherche en fonction de la présence d’un mot dans la balise body. Elle est identique à la commande inbody chez Bing.

Elle s’applique uniquement au mot qui suit immédiatement « intext: ». Si vous désirez filtrer la recherche en fonction de plusieurs mots, vous pouvez utiliser la commande « allintext:{mots} ».

L’opérateur « intext » peut être appliqué à une requête de 4 manières différentes :

  • « intext:{mots1} » ;
  • « {mots1} intext:{mots2} » ;
  • « intext:{mots1} {mots2} » ;
  • « intext:{mots1} site:{url} ».

La méthode « intext:{mots1} » fera ressortir toutes les pages web ayant {mots1} dans la balise body.

La commande « {mots1} intext:{mots2} » permet de trouver toutes les pages web parlant de {mots1} et ayant {mots2} dans la balise body.

Avec la méthode « intext:{mots1} {mots2} », vous trouverez toutes les pages web parlant de {mots2} et ayant {mots1} dans la balise body.

La commande « intext:{mots1} site:{url} » vous aidera à dénicher toutes les pages du site joignable par {url} ayant {mots1} dans la balise body.

L’usage de l’astérisque (*)

L’usage de l’astérisque (*) indique au moteur de recherche qu’il faut compléter la requête. En effet, le signe * (parfois appelé caractère générique) remplace un mot ou un groupe de mots dans la requête effectuée sur Google. Ainsi, dans les résultats de recherche le robot renvoie les informations qu’il considère comme les meilleures correspondances, à la place de l’astérisque.

Vous pouvez l’utiliser au début, au milieu ou à la fin d’une requête.

Mais, dans certains cas, l’astérisque (*) est considéré comme le signe de multiplication (x). C’est le cas par exemple lorsque le signe * est placé entre deux nombres « 13 * 39 ». Dans ce cas de figure, Google renvoie le résultat de l’opération 13×39 pour répondre à la requête.

L’utilisation des signes « + » et « – »

L’utilisation du signe « – » dans votre requête permet d’éliminer certains mots ou expressions des résultats de recherche. C’est l’équivalent de la commande « NOT » chez Bing. Vous pouvez également l’utiliser pour ignorer certaines pages particulières. Par exemple, en appliquant la commande « {mots1} -inurl:{mots2} », Google renverra les documents parlant de {mots1} en excluant les pages ayant {mots2} dans leur URL. De même, la commande « {mots1} -site:{url} » permet de trouver les articles parlant de {mots1} en éliminant les pages du site joignable sur {url}.

Si l’opérateur « – » exclut certains mots des résultats, l’opérateur « + » en rajoute pour fournir des informations plus précises. Vous pouvez donc l’utiliser pour élargir votre champ de recherche.

La commande cache

La commande « cache:{url} » permet d’ouvrir la dernière version enregistrée par Google de la page web demandée. Lorsque la page n’a pas été indexée ou mise en cache, le moteur de recherche enverra simplement un message d’erreur : « Aucun document ne correspond aux termes de recherche spécifiés ». Si la page est indexée, elle s’affichera telle que le robot de Google l’a vue la dernière fois.

Avec cette commande, vous pouvez également vérifier l’indexation des pages de votre site web afin d’effectuer les mises à jour si cela est nécessaire.

La commande allintitle

Cet opérateur permet de filtrer les résultats de recherche en fonction de la présence ou non de certains mots ou expressions dans la balise title. Le champ de recherche est restreint aux titres. Le corps de page et les balises meta sont totalement ignorés. Mais, la fonctionnalité s’applique uniquement aux mots qui suivent directement la commande « allintitle: », ce qui crée la différence avec l’opérateur intitle. Par exemple, avec la commande « allintitle: {mots1} {mots2} {mots3} », vous aurez comme résultat toutes les pages web ayant les {mots1}, {mots2} et {mots3} dans la balise title (quel que soit l’ordre).

Pour avoir des résultats fiables, il faut l’utiliser à la fin d’une requête. Cela permet d’empêcher ses fonctions sur d’autres commandes de la requête.

L’opérateur allinanchor

La commande « allinanchor: » permet de restreindre la recherche afin d’afficher uniquement les pages qui contiennent certains mots dans leurs backlinks. À la différence de l’opérateur « inanchor: », elle prend en compte tous les mots situés après la commande « allinanchor: ». Il faut donc l’utiliser à la fin de votre requête pour ne pas compromettre l’intégrité des résultats obtenus.

Pour en faire usage, vous pouvez suivre le modèle « allinanchor: {mots1} {mots2} {mots3} ». Ainsi Google enverra toutes les pages web ayant {mots1} {mots2} {mots3} dans leurs backlinks, quel que soit leur ordre.

Avec cette commande, vous pouvez avoir une idée des expressions que les sites web concurrents utilisent dans leur backlinks afin de créer des hyperliens originaux. Cela ajoutera à l’optimisation SEO de votre site internet.

Que retenir ? La recherche avancée sur Google est très intéressante avec l’utilisation de commandes spéciales. Grâce à ces commandes, vous pouvez améliorer votre SEO et rendre votre site très performant. Pour en profiter, n’hésitez pas à considérer les détails présentés dans cet article au sujet de chaque commande spéciale de Google.

Josselin Leydier